Bestiaire fantastique des voyageurs

Bestiaire fantastique des voyageurs

Dominique Lanni

Language: French

Pages: 290

ISBN: 2:00365035

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub

Bestiaire fantastique des voyageurs

Dominique Lanni

Language: French

Pages: 290

ISBN: 2:00365035

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Créatures mythiques, monstres légendaires, animaux improbables… Depuis la nuit des temps, les voyageurs ont peuplé les mondes lointains d’êtres aussi fascinants qu’effrayants.

Basilic ou invunche au corps hideux, Niam Niam ou Lestrygon aux moeurs étranges, Fiura ou sirène aux pouvoirs envoûtants, satyre ou homme-singe entre humanité et bestialité, nasique, orang-outang, baleine, éléphant et autres animaux exotiques élevés par les récits au rang de légendes…Ce bestiaire illustré, véritable cabinet de curiosités des voyageurs, nous transporte aux frontières du réel et des imaginaires.

The Mourning Emporium (Undrowned Child, Book 2)

Addiction to Perfection: The Still Unravished Bride: A Psychological Study (Studies in Jungian Psychology)

The History of the Kings of Britain (Penguin Classics)

Tanglewood Tales

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

dir., Dicionário de figuras e mitos literários das Américas, Porto Alegre, Tomo Editorial, Ed. de l'UFRGS, 2007. Caladre Sources primaires Bianciotto, Gabriel, Bestiaires du Moyen Âge, Paris, Stock, 1980 ; Orbigny, Robert d', Le Conte de Floire et Blancheflor, Paris, Honoré Champion, 2003, trad. et éd. Jean-Luc Leclanche ; Physiologos, Grenoble, Jérôme Millon, 2004, trad. et éd. Arnaud Zucker. Sources secondaires Willene, Clark et McMunn, Meredith, Beasts and Birds of the Middle Ages : The

Danica et Latnia : variis lectionibus, notis etc., Sorøe, 1768. Trad. ang. : The Kings Mirror, New York / London / Oxford, The American-Scandinavian Foundation / Humphrey Milford / Oxford University Press, 1917, � Scandinavian Monographs », trad. angl. par L. M. Larson. Trad. fr. : Le Miroir royal, Auribeau-sur-Siagne, Esprit Ouvert, 1997, trad. Einar Már Jónsson ; Magnus, Olaus, Historia de gentibus septentrionalibus, earumque diversis statibus […], Johann Maria de Viottis, 1555. Rééd. :

tendance à reprendre la description et l'orthographe données par Pline. Si la manticore est connue dans les bestiaires médiévaux dès les IXe-Xe siècles, les représentations les plus anciennes de celle-ci ne datent que du XIIe siècle et sous des apparences de prime abord suffisamment éloignées des descriptions, qu'elles soient antiques ou médiévales. En effet, on ne doute pas de la perplexité des artistes devant une créature hybride aussi complexe. La manticore est présente encore de nos jours

étalon ailé et divin naît avec son frère Chrysaor du sang de la gorgone Méduse, au moment de sa décapitation par le héros Persée. Il monte au ciel après sa naissance et se met au service de Zeus qui le charge de lui rapporter les éclairs et le tonnerre sur l'Olympe. Ami des Muses, Pégase crée la source Hippocrène qu'il fait jaillir d'un coup de sabot. Capturé et dompté par Bellérophon près de la fontaine de Pirène, il permet de vaincre un monstre, la Chimère, et réalise avec son cavalier beaucoup

Son nom dérive de sa capacité : � Après s'être attaché avec une force destructrice à un navire, avoir planté ses dents à l'extrémité de la proue, il retient l'élan du navire, l'entrave et le bloque, à l'instar d'un homme qui tire violemment en arrière, par un coup sec sur les rênes, un cheval farouche qui refuse le mors. En vain on donne toute la voile, les vents soufflent sans aucun effet, et les passagers sont démoralisés. Les marins, eux, comprennent et savent bien ce qui arrive à leur navire.

Download sample

Download