Contes ET Nouvelles (1864-1874): v. 1

Contes ET Nouvelles (1864-1874): v. 1

Language: French

Pages: 0

ISBN: 2081208229

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub

Contes ET Nouvelles (1864-1874): v. 1

Language: French

Pages: 0

ISBN: 2081208229

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


The Monkey and the Tiger (Judge Dee Mysteries, Book 11)

Rock Springs

The Biggest Female in the World: And other stories

Tomorrow Lies in Ambush

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

cher, que les riches seuls en pouvaient acheter. Les pauvres gens, ceux qui vivent de soleil et de pitié, sortaient dès le matin pour voir si le printemps ne venait pas, ramenant avec lui des aumônes plus larges. Ils allaient par les routes ou s’asseyaient sur les bornes, aux portes des villes, implorant les passants ; car il faisait si froid, dans leurs greniers, qu’autant valait loger au grand chemin. Et ils étaient en si grand nombre, qu’on aurait pu en peupler un gros village.

mettrait à la porte d’un coup de pied, et il aurait raison. Qui voudrait d’un vieux chenapan comme moi qui a laissé de ses poils dans tous les ruisseaux de Paris ? J’ai vécu sur les tas d’ordures, je mourrai sur un tas d’ordures… Bonsoir. » Et il alla se coucher sur la place voisine, au soleil levant. Quand je rentrai, votre grand-oncle prit le fouet et m’administra une correction que je reçus avec une joie profonde. Je goûtai largement la volupté d’avoir chaud et d’être battu. Pendant qu’il me

entre les deux misérables. Je ne puis en raconter tous les actes7, et je me contente d’indiquer brièvement les principales péripéties. Le cadavre de Michel se mit entre Jacques et Suzanne. Au lit, ils s’écartaient l’un de l’autre et semblaient lui faire place. Dans leurs baisers, leurs lèvres devenaient froides, comme si la mort se fût placée entre leurs bouches. Et c’étaient des terreurs continuelles, des effrois brusques qui les séparaient, des hallucinations qui leur montraient leur victime

sous d’épais sourcils. Cet homme, dans sa mine lugubre, gardait un bon sourire timide ; on eût dit un grand enfant de cinquante ans, se troublant, rougissant comme une fille. Il cherchait l’ombre, filait le long des murs avec l’humilité d’un forçat gracié. Quelques saluts échangés m’en avaient fait un ami. Je me plaisais à cette face étrange, pleine d’une bonhomie inquiète. Peu à peu, nous en étions venus aux poignées de main. II Au bout de six mois, j’ignorais encore le métier qui faisait

(Maupassant, Huysmans, Céard, Hennique, Alexis) accréditent le mythe de l’école littéraire triomphante. Médan est un village de bord de Seine, situé entre Poissy et Meulan, à vingt-trois kilomètres à vol d’oiseau des portes de Paris. Grâce à ses gains, Zola y a acquis une maison5, qu’il transformera progressivement en une grande et belle propriété, dans laquelle il s’établira pour écrire ses romans au calme. À côté des Rougon-Macquart, il poursuit son travail de critique littéraire pour Le

Download sample

Download