Les hommes naissent tous le même jour:L'aurore , Tome 2

Les hommes naissent tous le même jour:L'aurore , Tome 2

Max Gallo

Language: French

Pages: 233

ISBN: 2:00256918

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub

Les hommes naissent tous le même jour:L'aurore , Tome 2

Max Gallo

Language: French

Pages: 233

ISBN: 2:00256918

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Un jour, le 1er janvier 1900, sept enfants naquirent en sept lieux différents du monde. Le premier, Allen Roy Gallway, né à San Francisco, était le fils d'une blanchisseuse et d'un marin. Le deuxième, Lee Lou Ching, vit le jour à Wushi, un village proche de Shanghai. Son père était paysan, sa mère mourut en lui donnant naissance. Le troisième était une fille, Anna Spasskaia. Ses parents habitaient Saint-Pétersbourg où son père était ingénieur dans une grande usine métallurgique. Le quatrième, Karl Merminger, naquit dans une famille bourgeoise de Munich. Le cinquième et le sixième étaient des filles. L'une, Sarah Berelovitz, avait pour père un marchand juif de Varsovie. L'autre, Dolorès, fille d'une Indienne de La Paz morte au moment de l'accouchement, fut adoptée par un père jésuite. Le septième, Serge Cordelier, était le fils d'un professeur de physique au Collège de France. Sept enfants, le même jour, le premier jour du siècle. Que vont-ils devenir au fil des ans? Max Gallo, dans ce grand roman-fresque, fait se croiser leurs destinées, qui racontent ainsi notre temps. Allen Roy Gallway sera marin comme son père, puis à force de volonté il deviendra écrivain et journaliste. Lee Lou Ching s'en-gagera dans les rangs des révolutionnaires chinois. Anna Spasskaia, sensible, enthousiaste, sera entraînée dans la tourmente qui bou-leverse la Russie. Sarah Berelovitz, installée à Paris à la mort de son père, sera une pianiste de renommée internationale et parcourra l'Europe. Dolorès épousera un diplomate américain en poste à Berlin, Moscou, Paris. Serge Cordelier deviendra un haut fonctionnaire français. Karl Menninger, engagé en 1917 dans l'armée allemande, participera à la tragédie du nazisme. Max Gallo fait se côtoyer, se rencontrer ces hommes et ces femmes qui nous deviennent proches, dont nous partageons les amours et les espoirs. Leurs vies, commencées en des lieux si éloignés, nous montrent que les hommes, quelle que soit leur patrie, « naissent tous le même jour », qu'ils se ressemblent. En 1939, arrivés au « milieu de leur vie », ils ont encore devant eux le temps des grandes épreuves, la guerre. Max Gallo, dans un second volume intitulé Crépuscule, suivra le destin de ces sept héros jusqu'à nos jours.

Redemption (The Captive, Book 5)

Le Chiendent

Them: A Novel

The Truth about Us

Very Good, Jeeves! (Jeeves, Book 4)

Before She Met Me

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

interrompu ses tournées, séjournant le plus souvent à Paris. En janvier 1937, elle s’est rendue à Barcelone mais elle n’y a joué aucun rôle politique. Employée à l’hôpital civil, elle a probablement voulu rompre avec Moscou et toute activité publique. Trouve-t-on une confirmation de cette hypothèse dans le fait que Probichev nous ait immédiatement livré son nom comme celui de David Wiesel ? Deux éléments viennent étayer cette conclusion. À un mois d’intervalle (5 mai 1937 pour David Wiesel,

visage rond. Mais depuis la naissance de Karl, elle était devenue une femme aux formes lourdes. À chacun de ses retours, Ludwig Menninger éprouvait une surprise douloureuse. Il imaginait que Greta la jeune fille allait lui ouvrir, il le croyait encore et il riait de plaisir en découvrant ses yeux, puis il serrait Greta contre lui et la jeune fille s’évanouissait. Elle était devenue l’une de ces mères, celle de Ludwig ou de Greta, tendres et inertes et Ludwig pensait : je suis vieux. � Si tu le

secondes. — Éclaire-moi, dit Giulio, éclaire-moi. Il se mit à creuser avec une petite pelle, s’interrompant quand il sentait une résistance, continuant alors avec les doigts. Une fine poussière commençait à obscurcir la lumière de la lampe. — Tu étudieras, dit Giulio à mi-voix. Je suis l’oiseleur. Sous ses doigts, il sentit comme deux nervures, puis une sphère bosselée, qu’il dégageait sans regarder parce que l’émotion aurait été trop forte et qu’il voulait approcher de ce semblable couché en

écorce que la flamme faisait éclater, Evguenia lisait à voix basse. Spasskaief fermait les yeux, ne voulait pas connaître l’auteur du poème. Evguenia ? La voix suffisait. Il remit sa chapka, ouvrit d’un seul coup la porte et le vent chargé de neige le frappa de plein fouet. — Chauffe-toi bien, Machkine, dit-il avant de s’élancer. Il claqua la porte et sûr qu’on ne l’entendrait pas, heureux de retrouver le dernier vers, il cria : Neva des aurores blanches Fleuve majeur Fille des évidences.

avec un groupe d’ouvriers en armes, puis à nouveau il disparut. Anna savait-elle qu’il était le responsable bolchevique de l’usine Ogirov quand elle demanda à être reçue par le Soviet des travailleurs afin d’exposer le cas de l’ingénieur Boris Spasskaief ? � Ton père », disait un secrétaire dans l’un des bureaux, � ton père Spasskaief. Et alors ? Même si tu étais Lénine, qu’est-ce que ça changerait à ton père ? » Elle s’obstina. Elle avait vu sa mère recroquevillée dans la seule pièce de leur

Download sample

Download