Manuel d'archéologie médiévale et moderne

Manuel d'archéologie médiévale et moderne

Joëlle Burnouf, Danielle Arribet-Deroin, Bruno Desachy, Florence Journot, Anne Nissen-Jaubert

Language: French

Pages: 387

ISBN: 2:00149777

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub

Manuel d'archéologie médiévale et moderne

Joëlle Burnouf, Danielle Arribet-Deroin, Bruno Desachy, Florence Journot, Anne Nissen-Jaubert

Language: French

Pages: 387

ISBN: 2:00149777

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Les apports de l'archéologie, et singulièrement de l'archéologie préventive, sont considérables et donnent matière à repenser profondément le Moyen Age. L'archéologie médiévale mise en perspective sur la longue durée, spatialisée, a découvert la géographicité de ses objets d'étude. Ce changement d'échelle spatiale, comme la nouveauté parfois surprenante d' " objets archéologiques " mis au jour en abondance, ont bousculé les paradigmes et cadres d'interprétation anciens. Les archéologues médiévistes sont désormais en situation d'établir ou reconsidérer les héritages, de marquer de nouveaux seuils et de mieux tisser les liens indispensables à l'intelligence de la complexité des produits matériels et de leurs effets. Et cette archéologie médiévale remontée en puissance débouche à présent sur une relance comparable de l'archéologie des périodes moderne et contemporaine. C'est donc un univers très ouvert et porteur d'avenir que le présent livre fera découvrir aux étudiants.

Voices from the Titanic: The Epic Story of the Tragedy from the People Who Were There

Forestry in the U.S. South: A History

The Lost Bank: The Story of Washington Mutual-The Biggest Bank Failure in American History

Hotel on the Corner of Bitter and Sweet

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

1972, Paris, CNRS. Gardin J.-C., Chevalier J., Christophe J., Salomé M.-R., 1976, Code pour l’analyse des formes de poteries, Paris, CNRS. Gardin J.-C., Garelli P., 1961, « Étude par ordinateurs des établissements assyriens en Cappadoce », Annales. Économies, Sociétés, Civilisations, 16e année, 5, p. 837-876. Gardin J.-C., Guillaume O., Herman P.Q., Hesnard A., Lagrange M.S., Renaud M., ZadoraRio E., 1987, Systèmes experts et sciences humaines. Le cas de l’archéologie, Eyrolles. Leenhardt M.,

chercheurs des autres disciplines « sœurs ». À cet égard l’ouvrage réalisé sous la direction d’Alain Corbin (Corbin (dir.), 2005) qui révise les « grandes dates » de l’histoire de France démontre bien la force des modèles anciens : il n’y a aucune place pour l’archéologie et les changements de la connaissance. L’archéologie établit les chronologies par des marqueurs (indicateurs), qui ne sont pas des dates d’événements, mais des objets, et surtout des séries d’objets, étudiés dans le respect de

recomposition. Pourquoi ? Parce que l’irruption de quantité de données archéologiques et morphologiques a profondément changé les équilibres du discours (ex. la naissance de la planimétrie agraire principalement à l’âge du fer), parce que la critique du nationalisme et de l’historicisme des objets issus d’une conception identitaire du passé, laisse pendants des pans entiers de la connaissance. Les grandes masses documentaires constituées aux xixe et xxe siècles et récemment accrues par

perspective des stratégies de gestion de la « biodiversité ». Analyse de quelques interactions de l’espèce humaine avec d’autres espèces animales sur la très longue durée, Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Thèse de doctorat, 581p. Marinval M.-C., 2004, « Les poissons migrateurs du bassin versant de la Loire (France) : bilan préliminaire de leur histoire commune avec les sociétés humaines, de la fin de la dernière glaciation jusqu’à nos jours », in La Migration des animaux : connaissances

(Leturcq, 2005). L’articulation complexe entre toutes ces entités territoriales montrent qu’elles ne s’emboîtent pas forcément, mais qu’il s’agit bien davantage d’une co-spatialité. Parfois les territoires se superposent, parfois ils se chevauchent ou se recoupent. Ils fonctionnent ensemble en obéissant à leur logique propre, celle de la paroisse relève du domaine religieux alors que le finage correspond à une logique agro-pastorale. Comme pour le parochia, les sources écrites du premier Moyen ge

Download sample

Download