Maximes et pensées

Maximes et pensées

Nicolas de Chamfort

Language: French

Pages: 56

ISBN: B005R88CSM

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub

Maximes et pensées

Nicolas de Chamfort

Language: French

Pages: 56

ISBN: B005R88CSM

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


les maximes, les axiomes sont, ainsi que les abrégés, l'ouvrage des gens d'esprit, qui ont travaillé, ce semble, à l'usage des esprits médiocres ou paresseux. Le paresseux s'accommode d'une maxime qui le dispense de faire lui-même les observations qui ont mené l'auteur de la maxime au résultat dont il fait part à son lecteur. Le paresseux et l'homme médiocre se croient dispensés d'aller au delà, et donnent à la maxime une généralité que l'auteur, à moins qu'il ne soit lui-même médiocre, ce qui arrive quelquefois, n'a pas prétendu lui donner.

The New York Review of Books (March 6, 2014)

Luckiest Girl Alive: A Novel

The Corpse Washer (The Margellos World Republic of Letters)

Nausea

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

état ; elle n'en sort que par le vice. Parvenir à la fortune, à la considération, malgré le désavantage d'être sans aïeux, et cela à travers tant de gens qui ont tout apporté en naissant, c'est gagner ou remettre une partie d'échecs, ayant donné la tour à son adversaire. Souvent aussi les autres ont sur vous trop d'avantages conventionnels, et alors il faut renoncer à la partie. On peut bien céder une tour, mais non la dame. Les gens qui élèvent les princes et qui prétendent leur donner une

n'être composé que de lui-même, de ne vivre et de ne subsister que par lui. Toutes les fois que je vois de l'engouement dans une femme, ou même dans un homme, je commence à me défier de sa sensibilité. Cette règle ne m'a jamais trompé. En fait de sentiments, ce qui peut être évalué n'a pas de valeur. L'amour est comme les maladies épidémiques : plus on les craint, plus on y est exposé. Un homme amoureux est un homme qui veut être plus aimable qu'il ne peut ; et voilà pourquoi presque tous les

après qu'elles ont passé l'âge de plaire. � il me semble, disait m de... à propos des faveurs des femmes, qu'à la vérité cela se dispute au concours, mais que cela ne se donne ni au sentiment, ni au mérite. � les jeunes femmes ont un malheur qui leur est commun avec les rois, celui de n'avoir point d'amis ; mais, heureusement, elles ne sentent pas ce malheur plus que les rois eux-mêmes : la grandeur des uns et la vanité des autres leur en dérobent le sentiment. On dit, en politique, que les

de quantité d'ouvrages est le rapport qui se trouve entre la médiocrité des idées de l'auteur et la médiocrité des idées du public. à voir la composition de l'académie française, on croirait qu'elle a pris pour devise ce vers de Lucrèce : certare ingenio, contendere nobilitate. l'honneur d'être de l'académie française est comme la croix de Saint-Louis, qu'on voit également aux soupers de Marly et dans les auberges à vingt-deux sous. L'académie française est comme l'opéra, qui se soutient par

ne cesse d'écrire sur l'éducation, et les ouvrages écrits sur cette matière ont produit quelques idées heureuses, quelques méthodes utiles ; ont fait, en un mot, quelque bien partiel. Mais quelle peut être, en grand, l'utilité de ces écrits, tant qu'on ne fera pas marcher de front les réformes relatives à la législation, à la religion, à l'opinion publique  ? L'éducation n'ayant d'autre objet que de conformer la raison de l'enfance à la raison publique relativement à ces trois objets, quelle

Download sample

Download