Rome sous le regard des historiens latins : Anthologie

Rome sous le regard des historiens latins : Anthologie

Language: French

Pages: 368

ISBN: 2:00298126

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub

Rome sous le regard des historiens latins : Anthologie

Language: French

Pages: 368

ISBN: 2:00298126

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Le regard des historiens latins sur Rome et son empire, parfois sévère, plus souvent admiratif, nous donne la mesure des transformations qui ont permis à une modeste bourgade du Latium de devenir la maîtresse du monde. De Jules César au prêtre Orose, en passant par Salluste, Tite-Live, Tacite, Suétone ou encore Florus, Justin et Ammien Marcellin, tous ont été témoins et parfois acteurs des faits qu'ils rapportent, ou bien héritiers d'une riche tradition dont il ne nous reste que des fragments épars. Leur point de vue reflète les préoccupations de leur époque, au premier rang desquelles l'octroi de la citoyenneté et les problèmes de l'intégration. D'une œuvre à l'autre, reviennent les clichés qui ont marqué la mémoire collective des Romains : l'humiliation des Fourches caudines, la prise de Rome par les Gaulois, l'occupation de l'Italie par les troupes d'Hannibal, l'incendie du Capitole, l'horreur des guerres civiles mais aussi la célébration des triomphes et les cérémonies en l'honneur des dieux. Longtemps favorisée par la Fortune, la Ville a fini par subir l'invasion des hordes barbares. Mais elle doit à ceux qui ont écrit son histoire, outre le sentiment de sa propre grandeur, la reconnaissance de sa mission culturelle et civilisatrice.

Academic Interests and Catholic Confessionalisation: The Louvain Privileges of Nomination to Ecclesiastical Benefices (Education and Society in the Middle Ages and Renaissance)

When God Made Hell: The British Invasion of Mesopotamia and the Creation of Iraq, 1914-1921

An American Plague: The True and Terrifying Story of the Yellow Fever Epidemic of 1793

A History of African-American Artists: From 1792 to the Present

Invisible Romans: Prostitutes, Outlaws, Slaves, Gladiators, Ordinary Men and Women...the Romans That History Forgot

A History of the Twentieth Century, Volume 2: 1933-1951, Descent into Barbarism

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

retourna contre elle, provoquant au contraire l’amorce d’un sentiment national parmi ces peuples autrefois dispersés. Il y a loin, sans doute, des intentions aux faits. César fut le premier à vanter la douceur, l’indulgence, la tolérance dont il fit preuve en Gaule34 et plus encore à l’égard de ses adversaires politiques35. Auguste, à sa suite, donna la mesure de sa clémence ; impitoyable dans la répression des guerres civiles, il savait pardonner aux vaincus : � J’ai envoyé en exil les

centrée sur le personnage de Philippe II (359-336 av. J.-C.). D’après l’Abrégé, Trogue-Pompée étudiait les empires qui se sont succédé depuis les Assyriens, les Mèdes et les Perses avant que les conquêtes d’Alexandre imposent un ordre nouveau. Dans cette fresque historique, les Romains font figure de tard venus : ils apparaissent à propos de Pyrrhus, des guerres de Macédoine et de Syrie, des guerres contre Mithridate enfin, et c’est seulement à l’avant-dernier livre qu’il est question des

l’Histoire Auguste ? À lire le texte, ce serait une œuvre collective dont six auteurs nommément désignés se seraient partagé la responsabilité. Chacun s’est réservé une période : Trébellius Pollion et Flavius Vopiscus apparaissent comme les auteurs des neuf dernières Vies ; Aelius Spartianus a notamment signé les Vies d’Hadrien, de Septime Sévère, de Caracalla et de Géta ; Julius Capitolinus celles d’Antonin le Pieux et de Marc Aurèle ; Aelius Lampridius celle de Commode ; le sixième et dernier

où il a choisi de se révéler, a voulu réaliser l’unité de son royaume, est aimé et craint de tous ; les lois qui obéissent au Dieu unique régissent tout ; où que j’aille sans être connu, je ne crains pas de me trouver seul, victime d’un attentat. Oui, je le répète, je suis un Romain parmi les Romains, un chrétien parmi les chrétiens, un homme parmi les hommes : je revendique les lois de mon pays, la liberté d’exercer ma foi, ma place dans la communauté humaine. Toute terre me sert provisoirement

Judée et de Syrie ; Titus est chargé de soumettre la Judée, Vespasien s’attarde en Égypte, Mucien conduit son armée en Italie, rejoint par les armées de Mésie, de Pannonie et de Dalmatie ; à Rome, Vitellius est incapable d’imposer son autorité au sénat et Caecina s’apprête à rejoindre Vespasien. – LIVRE II. Courant de l’été : délibération de l’état-major flavien réuni à Poetovium en Illyrie. Antonius Primus est partisan d’une action immédiate. Fin oct. : les vitelliens restés fidèles se

Download sample

Download