Viande

Viande

Claire Legendre

Language: French

Pages: 61

ISBN: 2253150819

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub

Viande

Claire Legendre

Language: French

Pages: 61

ISBN: 2253150819

Format: PDF / Kindle (mobi) / ePub


Quand une femme parle, on regarde sa bouche, ses jambes. On la juge.
Quand une femme parle, est-ce qu'on l'écoute ? Suzanne parle, parle affreusement, jusqu'à nous envahir. Suzanne est une voix cassée par la vie. Son amant vient de mourir, Timothée, marié un enfant, un homme comme on en fait, vite mangé par la maladie. Avec son deuil et sa vie en morceaux, Suzanne se fait des idées, elle broie du noir, s'invente de nouveaux désirs, un corps neuf, un corps obsessionnel.
Eglantine fait parler d'elle. Elle a une vingtaine d'années. Elle est insatiable. Elle vit près de Monaco, corps mince aux avant-gardes. Eglantine lit les magazines féminins, elle rêve d'être top model et de croiser Robin Flesh, mais elle échoue sans cesse.
Bientôt les deux rivales, épuisées, se rencontrent dans la nuit de la Côte...

The Last of the Wine

Somersault

Att inte vilja se (Det stora århundradet, Book 4)

L'ombre chinoise (Maigret, Livre 12)

Dancing Towards the Blade and Other Stories

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

qu'il me trahisse, qu'il ne sache pas garder un secret. Il a insisté pour me photographier nue. Peut-être j'accepterai, à condition qu'on ne voie pas mon visage. Pour l'instant je refuse, et nous restons amis. S'il en parle un jour, je le tuerai. Il paraît que le Porcinet est pédé. Ça m'a fait un choc. Octave a ajouté : tu vois, tout espoir n'est pas perdu. ÉGLANTINE Églantine a toujours pensé qu'elle serait riche et célèbre. Ça lui donne ce sourire de confiance, presque indécent. Certains

seraient pas terminés début septembre là maison pas prête pour la nuit de noces. Il fallait repousser la date des épousailles, à cause de ces fainéants d'ouvriers auxquels on avait lié notre destin. Églantine fit des efforts surhumains pour dissimuler son soulagement. Eh bien, qu'importe, puisque nous nous aimons, un mois de plus ou de moins... Tom non plus n'avait pas l'air contrarié. On s'empressa de fixer une date, le 19 octobre, et de la communiquer aux ouvriers afin qu'ils la respectent

inventé des rasoirs très perfectionnés, à ce qu'il paraît, triple lame, caoutchouc monté sur ressorts, etc. Il vaut mieux que je ne retourne pas à la maison, pour le coup maman se poserait des questions. Ne me reconnaîtrait pas. La mauvaise blague. Octave a rapporté des chocolats, nous en avons dévoré plusieurs boîtes à la gloire de ma mère. Une bouchée pour papa, une bouchée pour maman, le reste pour estomac chéri, à l'agonie. Gerbé dans le jardin. C'est le chien qui nettoiera. Des

aveugle. Rien qui ressemble à Mon chat. J'exige de Timothée qu'il sache, pour la prochaine fois, où est-ce que sa salope d'épouse a abandonné mon chat. Il en a marre, Timothée, il s'énerve, parce qu'au lieu de faire l'amour on fait le tour des refuges, on parle de sa femme et ce n'est pas pour ça qu'il est avec moi. De toute façon ce chat était une mauvaise idée dès le départ, il foutait le bordel. Je me conduis comme une gamine, il n'a vraiment pas besoin de ça en ce moment avec ses ennuis de

l'hôpital. Là, maman n'a rien compris. C'est encore ma bite, petit animal capricieux, qui m'oblige à sortir de chez moi. Qui déteste la maison, elle y étouffe, s'y ennuie. Me tiraille, me disloque les méninges, m'impose sa claustrophobie, me rend étonnamment sociable, exulte dans mon froc quand il y a Kate Moss à la télé � exit les pointes sèches �. Joue à la bébête qui monte qui monte. Chien mystérieux qu'il faut sortir quatre fois par jour sous peine de crise aiguë. Et bruyante, avec ça :

Download sample

Download